VURPAS Architectes et Atelier d’architecture Face À, lauréats de la consultation pour le lot D du projet l’Autre Soie

L’équipe d’architectes VURPAS Architectes et Atelier d’architecture Face À vont réaliser le projet mixte de logements, bureaux, salle de spectacle du lot D de l’Autre Soie. Le lot D se situe à l’extrémité Ouest du projet l’Autre Soie. La structure urbaine va être reconstituée le long de la rue Alfred de Musset, via des alignements et des gabarits de bâtiments permettant à la fois de redéfinir la rue mais aussi d’intégrer le patrimoine dans le contexte. La transition avec le parc au sud s’effectue par des percées visuelles de la rue vers le sud. La programmation du lot D sera la suivante : 55 logements en accession sociale sécurisée une salle de spectacle de 1.100 places, une salle de danse, un studio de création numérique, une pépinière d’entreprises, des locaux techniques, logistiques et administratifs des bureaux des ateliers d’adaptation à la vie active gérés par ALYNEA tiers lieu La présence d’un programme moteur qu’est la salle de spectacle du CCO va être un des enjeux du lot. En plus de cette salle de spectacle de 1.100 places les locaux du CCO accueilleront une salle de danse, un studio de création numérique, une pépinière d’entreprises, des locaux techniques, logistiques et administratifs. L’équipe d’architectes propose de disposer chaque élément sur le site de façon à bénéficier des vues, d’un bon ensoleillement, d’une relation étroite avec la ville, la cour et le parc, sans en priver ses voisins. Le geste architectural du projet se lit dans le vide et non dans le bâti. Ici, c’est le vide qui rassemble. La grande cour centrale, par laquelle on rentre, dans laquelle on s’active, on se réunit, on s’invite… C’est un cœur vivant à l’image des cours anciennes où les ateliers côtoient les halls. C’est un espace de liberté et d’appropriation plutôt que de représentation. Maître d’ouvrage : RHONE SAONE HABITAT Architectes : VURPAS architectes et Atelier d’architecture Face À    

A-MAS et Chazelle, lauréats de la consultation pour la réhabilitation du bâtiment patrimonial ex-IUFM à Villeurbanne

Les travaux de réhabilitation du bâtiment patrimonial de l’Autre Soie sont confiés à l’entreprise générale Chazelle et à A-MAS Architecture Ce bâtiment, ancien IUFM originairement construit par l’Usine de Soie Artificielle du Sud-Est (TASE) en 1926 et dont l’usage s’est ensuite diversifié, est le coeur de l’Autre Soie. Le groupement lauréat pour la réhabilitation de ce bâtiment emblématique était donc attendu avec grande impatience. Les perspectives proposées permettent enfin de se projeter sur les nouveaux aménagements et lieux de vie qu’offre cet édifice exceptionnel. Le groupement de conception-réalisation, composé d’architectes, de bureaux d’étude (BE) et d’entreprises en charge des travaux a été retenu. Il s’agit de : Architecte : A-MAS Entreprise générale : Chazelle - SAS Ellipse Architecte patrimoine : FR. Brugel Architectes Associés Architecte d’intérieur : Sara de Gouy Paysagiste : Bigbang BE Structure : Batiserf Ingenierie BE Thermique-fluide : Nicolas Ingenierie BE Acoustique : Marshall Day Acoustics BE HQE : Nicolas Ingenierie BE Amiante : GBA&CO Economiste : GBA ECO BE Réemploi : Mobius L’équipe lauréate a réflechi ce projet comme « un espace de conversation ». « Une conversation possible entre les gens qui vont vivre, travailler, occuper ce lieu et une conversation avec l’Histoire - les histoires - dont on identifie les traces dans les transformations du bâtiment depuis sa construction ». Le groupement s’est en effet concentré sur le respect du patrimoine, tout en l’adaptant aux usages futurs. La Rotonde, lieu central de ce bâtiment, est ainsi transformée en verrière intégrant un jardin d’intérieur, créant un lien avec le parc arboré à l’extérieur. Véritable parti pris architectural, le centre du bâtiment patrimonial invite ainsi la nature dans la ville. Après travaux, ce bâtiment intégrera 61 logements étudiants (Est Métropole Habitat), un centre parental de 14 logements (Alynea), une pépinière associative et culturelle (CCO La Rayonne), un restaurant et des tiers-lieux (incluant une serre, une cuisine et laverie commune). Le chantier de réhabilitation débutera au premier trimestre 2021.  

Les premiers habitants de l’Autre Soie

21 familles vivent au Centre d’Hébergement Urgence (CHU) Alfred de Musset géré par l’association ALYNEA. Elles viennent pour la plupart des Balkans et sont, pour la majorité, dans l’attente d’une régularisation de leur droit de séjour. Quels leviers d’insertion ? Même si les moyens d’action sont minces pour ces familles, compte tenu de leur statut administratif et leur impossibilité de travailler légalement, l’équipe du CHU pense qu’ils existent à travers l’éducation, le bénévolat, la maîtrise de la langue française, la participation à des activités citoyennes, sportives, culturelles et artistiques. Frédéric GLOCK, éducateur spécialisé : « Nous actionnons tous les moyens à disposition pour que ces familles sortent de l’ennui, de l’attente insupportable de la décision de régularisation et du sentiment culpabilisant de ne servir à rien ou d’être inutile dans un pays qui leur permet de vivre, même dans des conditions précaires, en sécurité physique, d’être logés et assure au minima les droits fondamentaux dont une personne a besoin. » L’Autre Soie permet d’élargir les possibilités collectives de l’accueil en redonnant du sens existentiel aux personnes fragilisées et en reconnaissant leur subjectivité.   L’humain au cœur des projets. L’occupation temporaire de l’Autre Soie est animée par 22 associations coordonnées par le CCO permettant aux familles de se mobiliser avec d’autres citoyens, autour de projets et d’activités porteuses de sens : parents et enfants participent à des ateliers réguliers (numériques, design textile, historiques, théâtre, collaboration avec des acteurs du spectacle vivant, etc.). C’est pour eux l’occasion de s’exprimer, d’apprendre, de donner, de rencontrer, de déployer leur pouvoir d’agir dans un environnement de mixité culturelle et sociale. Par exemple, dernièrement, constatant des difficultés de gestion de leurs déchets, les habitant.e.s du CHU ont travaillé avec l’association e-graine, afin d’avoir toutes les cartes en mains pour pouvoir s’impliquer dans la gestion des déchets et de l’énergie du foyer. Les va et vient des habitants du CHU vers le CCO s’accentuent. Les projets fleurissent, les enfants entraînant souvent les parents. Il y a un an, l’équipe accompagnait les familles chez les voisins. Au fil du temps, les liens se construisent directement entre les familles et les médiateurs culturels du CCO. Et naturellement les habitants du foyer, chacun dans leur diversité, s’impliquent et deviennent acteurs dans la vie de l’Autre Soie. « Accueillir c’est aussi donner aux individus accueillis la possibilité de se construire eux-mêmes avec des soutiens adéquats eu égard à leurs désirs, à leurs attentes et aux conditions d’accueil que nous pouvons leur fournir. » Fabienne BRUGERE et Guillaume LE BLANC – La fin de l’hospitalité – L’Europe, terre d’asile ?

L’ « Atelier Permanent », expérimenter pour mieux co-construire !

Dans le cadre du projet Home Silk Road financé par l'initiative UIA (FEDER, Union européenne), a été mis en place depuis le printemps dernier un "Atelier Permanent', qui réunit chaque dernier mercredi du mois riverains, voisins, occupants temporaires, travailleurs du quartier... bref, toutes les personnes intéressées, curieuses du projet de l'Autre Soie, ayant des idées à partager ! Quelques mois et 10 séances plus tard, l’atelier poursuit ses missions à l’Autre Soie avec toujours autant de dynamisme ! En plus du salon de rue, qui va à la rencontre des habitants dans le quartier, ce nouvel espace d’échange en expérimentation s’installe peu à peu dans le paysage participatif du quartier. Une concertation sur le long terme Partant d’un constat partagé entre riverains, associations locales et partenaires que la concertation est souvent trop tardive et ponctuelle dans les projets urbains, l’Atelier Permanent offre un nouvel espace de médiation et de co-construction sur le long terme avec les usagers (actuels et futurs) de l’Autre Soie, dès les phases préparatoires du projet. Au-delà de tous les projets culturels menés sur place (résidences, créations partagées, ateliers d’expression artistique…), il permet d’associer les publics tout au long de la démarche de construction du projet, de la préfiguration aux travaux. Les partenaires y sont également largement impliqués et interviennent en toute transparence dans ce nouvel espace d’échange. Des projets pour tous les goûts ! Lorsque certains s’attelleront à la lecture des plans ou documents cadres pour les architectes, d’autres préféreront créer un jardin partagé !... L’objectif étant de mobiliser un maximum, par des voies parfois très diverses. En 10 mois, les participants de l’atelier permanent ont travaillé sur divers sujets pour faire avancer le projet : - apport de modifications au CPAUPE, cahier des prescriptions architecturales, urbaines, paysagères et environnementales, le document de référence de l’architecte en chef qui cadre le travail des architectes sur chaque lot. - rédaction d’un rapport compilant des suggestions, en complément de ce cadre officiel, pour orienter les consultations envers les architectes. (à lire prochainement ici) - émission d’avis sur les projets des architectes pour les lots A et D. Cet avis a été porté en commission technique et au jury. - élaboration de critères de sélection des futures activités en accord avec les besoins du territoire et des riverains. - amorce d'une œuvre d'art collaborative autour de la valorisation du patrimoine du Carré de Soie. - mise en place d’un jardin partagé et chantiers de construction du jardin. Bien d’autres sujets sont aujourd’hui sur le feu, et seront portés par l’Atelier Permanent dans les mois à venir ! VENEZ VOUS AUSSI PARTICIPER !!! Tous les derniers mercredis du mois (sauf mention contraire), de 18h30 à 20h30 à l’Autre Soie, 24 rue Alfred de Musset. Plus d’informations auprès de Laurine Alfandari, chargée de concertation (CCO) 06 07 75 43 87 ou concertation@cco-villeurbanne.org  

Lancement du Fablab solidaire, appréhender le numérique gratuitement

Jeudi 6 février, nous avons lancé notre Fablab Solidaire avec Françoise Cosson, déléguée générale de la Fondation Orange et les équipes d'Orange Auvergne Rhône-Alpes. Son programme s'adresse aux jeunes en rupture scolaire et professionnelle. Le Fablab solidaire, laboratoire de fabrication sera ouvert au public mais s'adresse avant tout aux jeunes entre 12 et 25 ans en rupture scolaire ou professionnelle. On y trouve alors des outils numériques (imprimante 3D) ou manuels (fraiseuse) afin d'imaginer des objets variés, de détourner et façonner de manière collective. Le CCO attentif depuis plusieurs années au numérique pour tous, crée son propre Fablab et le dote d'une spécificité en l'orientant auprès des jeunes afin d'appréhender le numérique et de créer des vocations professionnelles ou artistiques. Ici, au CCO La Rayonne - Friche de l'Autre Soie, on apprend gratuitement, en cherchant l'innovation, en détournant et piratant les conventions pour mieux ré-inventer. Deux cursus pédagogiques sont proposés : initiations aux outils et professionnalisation. Des ateliers qui s'adapteront aux envies de chacun, et permettra d'aborder le numérique de manière inclusive et solidaire en valorisant les technologies sous licence libre, la récupération. Les jeunes pourront également apprendre la modélisation en 3D, mais aussi la fabrication en passant par des outils de soudure, de circuits imprimés, la législation, le firmware... Le Fablab n'est que la première brique à l'édifice du futur Madlab, un réseau plus global de créations numériques, éco-responsable et follement low-tech !

Permis de construire déposé pour les habitats modulaires et mobiles de l’Autre Soie !

Le 20 décembre dernier, le permis de construire de l'Autre Soie a été déposé, permettant ainsi l'installation des habitats modulaires et mobiles. Ces hébergements mobiles et modulaires sont des formes d'habitat temporaires innovantes. Ils sont destinés à accueillir les 21 familles actuellement logées au centre d'hébergement d'urgence Alfred de Musset (CHU), géré par Alynea, pendant les travaux de démolition et de reconstruction du bâtiment. Ces habitats modulaires et mobiles seront construits sur le foncier disponible de l'Autre Soie, à l'emplacement de l'actuel parking (1 150 m² de surface) situé devant le Centre d'Information et d'Orientation (CIO) et sont destinés à rester 3 ans sur ce site (2020-2023). Leur construction débutera mi-mars pour une livraison prévue en juin 2020. Ces habitats sont des solutions provisoires de qualité avec des procédés constructifs innovants. En effet, chaque bâtiment modulaire et mobile sera préfabriqué en usine et réalisé en bois. Il comprendra une part importante de matériaux biosourcés : 54% de la masse des modules, notamment les matériaux bois et ses dérivés, seront recyclables ou revalorisables en fin de vie. Ces habitats répondront à la réglementation thermique en vigueur "RT 2012", garantissant un haut niveau de performance énergétique. La typologie de ces habitats temporaires a été établie sur-mesure pour les ménages qui occupent actuellement les locaux du CHU Alfred de Musset. Ce programme, réalisé par l'équipe d'Arbonis accompagnée de RODA Architectes, comportera : Un espace d'accueil et de bureau pour le personnel encadrant d'Alynéa 100 places d'hébergement pour 21 familles soit 21 logements PLAI dont 2 logements adaptés aux personnes à mobilité réduite (PMR) Des locaux communs dédiés aux résidents : salle commune, laverie, local vélo, local poussettes. Cette solution d'habitat temporaire installée sur le site de l'Autre Soie est financée par l'Europe et la Métropole de Lyon dans le cadre de la subvention Urban Innovative Actions, qui couvre plus d'un tiers du coût de cette opération. Fin 2023, ces habitats temporaires et mobiles laisseront la place à la construction d'une résidence sociale de 91 logements. Les modules seront ensuite remodelés de façon définitive en 40 logements T1 de 18m², destinés à accueillir jusqu'à 40 personnes en situation d'isolement. Ils seront déplacés et poursuivront leur mission sur d'autres sites de l'est de la Métropole, pour répondre à de nouveaux projets d'hébergement d'urgence.