On vous présente le projet Point de Chu…t

Le projet Point de Chu…t est né de la volonté des jeunes du Centre d’Hébergement d’Urgence Alfred-de-Musset, géré par Alynea dans l’Autre Soie, de construire un projet musical Slam et Rap. Ces disciplines leur permettent de mettre des mots sur leur adolescence atypique et souvent difficile, tout en revendiquant leurs désirs d’expression et d’émancipation. Par ailleurs, la musique constitue un vecteur d’intégration dans leur vie d’adolescent et plus globalement dans la cité. Avec le soutien de la Fondation Nexity, le CCO accompagne 15 jeunes dans une création artistique partagée. Pendant 12 mois, des ateliers hebdomadaires ainsi que des stages intensifs leur permettent de s’exercer à l’écriture, à l’improvisation et à l’éloquence ; mais aussi de découvrir la musique assistée par ordinateur. Des masterclass avec des artistes locaux et de notoriété nationale leur sont également proposées afin de développer leurs compétences et leur projet artistique. Ces artistes regroupent Vax1 (MAO), UltraMoule (écriture collective et rap), Sylvain Bolle-Reddat (écriture) et Tracy de Sa (Rap). Le dispositif est suivi par un réalisateur pour produire des clips musicaux et un documentaire. Pendant toute la durée de ce programme, ils pourront imaginer une œuvre collective de Slam et de Rap qu’ils présenteront notamment lors de l’Aventure Ordinaire 2021. C’est une occasion pour eux de gagner en confiance et en liberté grâce à la création. Crédits photos : Lionel Rault

L’Autre Soie déménage !

Ça y est, le CCO a quitté le bâtiment patrimonial fin octobre et se déplace au CIO (Centre d’Information et d’Orientation), un bâtiment voisin, pour le temps des travaux. Comptoir de campagne, Jeux demain, le GEM Envol&cie, Système K et BlÖffique Théâtre ont aussi fait leurs cartons et viennent s’y installer ! Pendant une semaine, l’Autre Soie a été chamboulée par les va-et-vient des cartons et des déménageurs. Une occasion parfaite pour faire le tri, garder l’essentiel, repenser les espaces, ranger et retrouver des objets perdus ou abandonnés pour leur donner une nouvelle valeur … A cet effet, une « donnerie » a été ouverte dans le bâtiment A (ancien CCO) pour toute personne qui souhaite déposer et récupérer des objets ou des meubles, ou bien simplement jeter un coup d'œil. Le déménagement de la cuisine collective : un moment symbolique Ce déménagement a aussi été un temps fort pour repenser aux souvenirs intenses de ces trois années d’occupation temporaire. En souvenir du temps passé ensemble, tous les occupants se sont réunis pour déménager la cuisine collective  : « c’était important qu’on soit tout·e·s ensemble pour réfléchir à ce qu’on apporterait, à comment on rangerait les objets dans la nouvelle cuisine ». Un « café discussion » a également été organisé par le GEM pour revenir sur les moments partagés dans cet espace commun et réfléchir à une future cuisine collective. Un nouveau départ Alors que le déballage des cartons est en cours, les occupants doivent s’acclimater à de nouvelles habitudes et à de nouveaux espaces. Les bureaux sont moins grands et les occupants plus proches, ce qui offre la possibilité de suivre les activités de chacun·es d’un peu plus près. L’occupation temporaire se transforme ! C’est une nouvelle page qui se tourne, maintenant, place au futur quartier !

Artémisia, le dinosaure géant trône dans le parc

"Artémisia", une création originale par l'artiste lyonnais Romain Lardanchet 🦕   C'est un géant de l'Histoire qui trône à travers les branchages du parc de l'Autre Soie. Un colosse de 8 mètres de long et 4 mètre de haut, paré de somptueuses couleurs automnales. 🍂 Une nouvelle œuvre installée qui marquera sans aucun doute le début d'une phase de mutation, celle du chantier. Quoi de mieux qu’un animal préhistorique pour amorcer le futur ? Le paysage urbain débute sa transformation, le chantier commence, et ce dinosaure devient le premier marqueur de ce que sera le lieu plus tard : un lieu où l’imaginaire intègre le réel. Comme le dira son créateur, il incarne le concept de « beauté cachée » : ce dinosaure de la famille des hadrosaures a « un ornement osseux sur le crâne qui est un prolongement de sa cloison nasale. En soufflant, ces animaux étaient de véritables flûtistes et produisaient des sons singulièrement envoûtants ». La sculpture a fait l'objet d'un chantier participatif où cinq artistes amateurs : étudiantes, jeunes voisins, adhérents du Gem Envol&Cie, ont pu s'essayer à la peinture en bombe. L’œuvre n'aurait su voir le jour sans les pare-chocs de voiture, un grand merci à la casse Croix-Luizet (Villeurbanne) et à la carrosserie de l'Est (Vaulx-en-Velin) pour les dons.   A découvrir derrière le bâtiment du CIO, parc de l’Autre Soie. Merci à Romain Lardanchet et à ses compères ! Photographies : Lionel Rault

« Palimpseste, la fabrique de l’urbain », une année bouillonnante !

Le CCO a initié fin 2016 la démarche pluridisciplinaire Palimpseste, la fabrique de l’urbain. L’objectif ? Saisir les transformations urbaines et humaines majeures qui vont traverser le site, l’impact de l’arrivée progressive du projet sur la fabrication de la ville inclusive que nous cherchons à tisser. Le travail de recherche-action (2017-2025) se divise en plusieurs actes correspondant aux évolutions majeures du paysage habité de l’Autre Soie. L’acte I (2016-2018) a correspondu à la durée de vie du CAO (Centre d’accueil et d’orientation) et a souligné les rapports au territoire en situation de migration, de transit mais aussi les traces, ou absence de traces laissées par les différentes vagues de migration dans le quartier. L’acte II a débuté avec l’occupation temporaire. Nous y questionnons les multiples visages de ce territoire en mutation, les histoires et mémoires qui y sont attachées et les rapports de voisinages qui ne cessent de se construire avec l’arrivée de nouveaux acteurs...   Retour sur l’année 2019-2020 ! Pour la deuxième année consécutive, les étudiants de 3e année d’Anthropologie de l’Université Lyon II nous ont accompagnés pour animer le blog Palimpseste, témoigner de leurs observations et découvertes autour des transformations du quartier du Carré de Soie. Munis de leurs ordinateurs, carnets à dessin et dictaphones, certains ont parcourus de long en large le quartier à la rencontre d’histoires singulières et collectives qui définissent ce qu’est ce quartier.  D’autres se sont penchés sur les questions patrimoniales, en participant au projet Alentours, dont nous parlerons plus tard… Tout leur travail vient nourrir leur projet final de création de balades sensibles et sensorielles commentées. Découvrez leurs articles ici ! Palimpseste, ce sont aussi des projets artistiques ! Alentours, donc. Un projet en construction mené par Magalie Rastello, artiste designer. Une invitation à inscrire l’Autre Soie au sein du territoire plus large du Carré de Soie, à faire le lien avec le patrimoine industriel et naturel local. A terme, un ensemble de carreaux de céramiques avec images et textes disséminés pour nous proposer de cheminer, de parcourir le territoire, d’aller à sa découverte.   Au coeur du bâtiment, découvrez Au nord du futur, portée par les artistes en résidence Fabien Pinaroli et David Wolle : une frise chronologique filant du XIXe siècle à aujourd’hui. Parcourez-la, explorez-la dans un temps matérialisé à travers des créations plastiques, des objets-symboles qui ont marqué notre existence et notre rapport au quartier. Au Nord du futur se veut un projet expérimental partant de nous et de nos expériences pour raconter la Soie et écrire des histoires à la fois individuelles et communes.     Les oeuvres numériques Space Dances, de la compagnie de danse Natacha Paquignon et Mule, des artistes ESCIF et n3m3da s’exposent ! Sur vos tablettes ou vos smartphones, l’oeuvre conserve une trace de notre passage, ou au contraire la rend éphémère, fugace !  Deux façons de faire de la réalité virtuelle un nouvel espace d’expérimentation et de création.         La recherche, dans tout ça ? Un comité scientifique et des chercheurs associés travaillent activement sur le sujet, apportant leur expertise et leur point de vue sur les transformations en train de se faire. C’est le cas de Thomas Arnera (doctorant en sociologie) qui, en collaboration avec le CCO, travaille sur les archives et leurs traces dans des lieux temporaires. Chacun a sûrement pu le croiser à de nombreuses reprises au cours de l’année ! Découvrez Memento plus en détail ici  Les pérégrinations scientifiques (la ville en marchant) ont eu lieu lors de l’Aventure Ordinaire, pour faire remuer nos méninges et nous ouvrir au monde de la réflexion…   Et après ? Cette année 2020 marque la fin de l’acte II. L’acte III débutera en octobre prochain, lors de la fermeture de l’occupation temporaire et du début des travaux. “Le chantier” est une nouvelle phase qui impactera fortement le paysage habité, bouleversera les usages et le quotidien de tous : habitants, travailleurs… et même peut-être la faune et la flore ! Les questions d’économie circulaire seront centrales. Dès cet été, un appel à projet est lancé auprès d’artistes pour la réalisation d’oeuvres-témoin qui permettront de partager la mémoire des personnes et des lieux à partir de matériaux de réemploi récoltés sur le chantier. Le début, donc, de nouveaux questionnements...   Palimpseste se construit avec vous ! Alors n'hésitez plus à jeter un coup d’oeil au blog et à vous en emparer ! Vous pourrez parcourir des années d’histoire(s) et être témoin de l’évolution du lieu et de ses habitants. Partagez vos souvenirs ! Si vous avez des photos, anecdotes ou vidéos concernant l’histoire du quartier ou du bâtiment, envoyez-les à l’adresse mail concertation@cco-villeurbanne.org. Nous serons ravis de les découvrir, d’en parler avec vous et de les partager sur le blog si vous le souhaitez !     L’équipe CCO

Les habitats modulaires et mobiles en cours de pose à l’Autre Soie !

Les habitats mobiles et modulaires, destinés à accueillir les familles hébergées au Centre d’Hébergement d’Urgence, en cours de pose à l’Autre Soie. C’est le début des travaux à l’Autre Soie ! Après le dépôt du permis de construire, fin 2019, les habitats mobiles et modulaires sont désormais en cours de pose sur le parking situé devant le bâtiment du Centre d’Information et d’Orientation à l’Autre Soie, au 24 rue Alfred de Musset à Villeurbanne au coeur du projet Carré de Soie. Du lundi 6 au mercredi 8 juillet, ce sont les 18 premiers modules sur les 54 que comporte le programme qui ont commencé à être posés par l’entreprise Arbonis, filiale de VINCI Construction France, en charge de la création de ces modules innovants comprenant une part importante de matériaux biosourcés. Une fois solidarisés et connectés aux réseaux, ces 18 modules en ossature bois préfabriqués en usine donneront naissance au premier des 3 bâtiments qui composeront l’ensemble de cette « résidence éphémère » sur 3 niveaux. La livraison de l’intégralité des modules et la mise en place des aménagements extérieurs (escaliers, coursives...) sont prévues pour décembre : les 52 modules composeront les 22 logements (soit environ 100 places d’hébergement) qui permettront d’accueillir l’intégralité des familles hébergées actuellement au Centre d’Hébergement d’Urgence geré par ALYNEA. Les logements sont modelés selon les besoins des familles : un logement peut ainsi être composé de plusieurs modules. En attendant le déménagement des résidents dans ces modules, les travailleurs sociaux d’ALYNEA travaillent avec les familles afin de concevoir ensemble l’aménagement de leur futur espace de vie et de leur permettre d’envisager sereinement les changements occasionnés dans leur quotidien, tant d’un point de vue matériel que personnel. Une façon dynamique et participative d’aider à la transition entre leur environnement actuel et les habitats modulaires et mobiles qui les accueilleront durant 3 ans. En plus des 22 logements -dont 2 adaptés aux personnes à mobilité réduite-, ce programme, dont la maitrise d’oeuvre est confiée à Est Métropole Habitat, intégrera un espace d’accueil et de bureau pour le personnel encadrant d’Alynea, ainsi que des locaux communs dédiés aux résidents (salle commune, laverie, local vélo, local poussettes). A l’issue de leur utilisation sur ce site, ces modules seront retirés et poursuivront leur mission sur d’autres sites de l’Est de la Métropole, répondant ainsi à de nouveaux projets d’hébergement d’urgence. Ils prendront alors leurs formes définitives : ces 22 logements se transformeront en 40 logements T1 de 40m², destinés à accueillir jusqu’à 40 personnes en situation d’isolement. Cette solution d’habitat provisoire a pu voir le jour sur le site de l’Autre Soie grâce au financement, pour plus d’un tiers du coût de cette opération, de l’Europe dans le cadre de l’initiative Urban Innovative Actions et de la Métropole de Lyon.   [gallery columns="2" size="large" ids="2032,2034,2033,2035,2036"]

Verticulteurs ouvre son premier site pilote à l’Autre Soie

Verticulteurs recycle et transforme des bidons de l’industrie alimentaire en modules associant culture verticale et lombricompostage. L'objectif de cette micro-entreprise est de proposer aux citadins des solutions leur permettant de transformer leur biodéchets en ressource, de produire légumes et aromates de manière naturelle, tout en favorisant la biodiversité en ville. En accord avec le CCO, Verticulteurs a installé un site test en mai 2020 au cœur du parc arboré de La Rayonne dans le prolongement du jardin partagé construit par les habitants du quartier. Côté agriculture urbaine 700 plants d'aromates/légumes locaux cultivés et certifiés AB, bientôt distribués en circuit court 6 kg de biodéchets recyclés chaque semaine ! Côté jardinage Un site destiné à accueillir du public et des animations Présentation des modules amovibles, autonomes et adaptés à la ville. N’hésitez pas à passer au jardin ou à contacter Charles verticulteurs@gmail.com/ 0688722254) pour une visite du site !