« Palimpseste, la fabrique de l’urbain », une année bouillonnante !

Le CCO a initié fin 2016 la démarche pluridisciplinaire Palimpseste, la fabrique de l’urbain. L’objectif ? Saisir les transformations urbaines et humaines majeures qui vont traverser le site, l’impact de l’arrivée progressive du projet sur la fabrication de la ville inclusive que nous cherchons à tisser. Le travail de recherche-action (2017-2025) se divise en plusieurs actes correspondant aux évolutions majeures du paysage habité de l’Autre Soie. L’acte I (2016-2018) a correspondu à la durée de vie du CAO (Centre d’accueil et d’orientation) et a souligné les rapports au territoire en situation de migration, de transit mais aussi les traces, ou absence de traces laissées par les différentes vagues de migration dans le quartier. L’acte II a débuté avec l’occupation temporaire. Nous y questionnons les multiples visages de ce territoire en mutation, les histoires et mémoires qui y sont attachées et les rapports de voisinages qui ne cessent de se construire avec l’arrivée de nouveaux acteurs...   Retour sur l’année 2019-2020 ! Pour la deuxième année consécutive, les étudiants de 3e année d’Anthropologie de l’Université Lyon II nous ont accompagnés pour animer le blog Palimpseste, témoigner de leurs observations et découvertes autour des transformations du quartier du Carré de Soie. Munis de leurs ordinateurs, carnets à dessin et dictaphones, certains ont parcourus de long en large le quartier à la rencontre d’histoires singulières et collectives qui définissent ce qu’est ce quartier.  D’autres se sont penchés sur les questions patrimoniales, en participant au projet Alentours, dont nous parlerons plus tard… Tout leur travail vient nourrir leur projet final de création de balades sensibles et sensorielles commentées. Découvrez leurs articles ici ! Palimpseste, ce sont aussi des projets artistiques ! Alentours, donc. Un projet en construction mené par Magalie Rastello, artiste designer. Une invitation à inscrire l’Autre Soie au sein du territoire plus large du Carré de Soie, à faire le lien avec le patrimoine industriel et naturel local. A terme, un ensemble de carreaux de céramiques avec images et textes disséminés pour nous proposer de cheminer, de parcourir le territoire, d’aller à sa découverte.   Au coeur du bâtiment, découvrez Au nord du futur, portée par les artistes en résidence Fabien Pinaroli et David Wolle : une frise chronologique filant du XIXe siècle à aujourd’hui. Parcourez-la, explorez-la dans un temps matérialisé à travers des créations plastiques, des objets-symboles qui ont marqué notre existence et notre rapport au quartier. Au Nord du futur se veut un projet expérimental partant de nous et de nos expériences pour raconter la Soie et écrire des histoires à la fois individuelles et communes.     Les oeuvres numériques Space Dances, de la compagnie de danse Natacha Paquignon et Mule, des artistes ESCIF et n3m3da s’exposent ! Sur vos tablettes ou vos smartphones, l’oeuvre conserve une trace de notre passage, ou au contraire la rend éphémère, fugace !  Deux façons de faire de la réalité virtuelle un nouvel espace d’expérimentation et de création.         La recherche, dans tout ça ? Un comité scientifique et des chercheurs associés travaillent activement sur le sujet, apportant leur expertise et leur point de vue sur les transformations en train de se faire. C’est le cas de Thomas Arnera (doctorant en sociologie) qui, en collaboration avec le CCO, travaille sur les archives et leurs traces dans des lieux temporaires. Chacun a sûrement pu le croiser à de nombreuses reprises au cours de l’année ! Découvrez Memento plus en détail ici  Les pérégrinations scientifiques (la ville en marchant) ont eu lieu lors de l’Aventure Ordinaire, pour faire remuer nos méninges et nous ouvrir au monde de la réflexion…   Et après ? Cette année 2020 marque la fin de l’acte II. L’acte III débutera en octobre prochain, lors de la fermeture de l’occupation temporaire et du début des travaux. “Le chantier” est une nouvelle phase qui impactera fortement le paysage habité, bouleversera les usages et le quotidien de tous : habitants, travailleurs… et même peut-être la faune et la flore ! Les questions d’économie circulaire seront centrales. Dès cet été, un appel à projet est lancé auprès d’artistes pour la réalisation d’oeuvres-témoin qui permettront de partager la mémoire des personnes et des lieux à partir de matériaux de réemploi récoltés sur le chantier. Le début, donc, de nouveaux questionnements...   Palimpseste se construit avec vous ! Alors n'hésitez plus à jeter un coup d’oeil au blog et à vous en emparer ! Vous pourrez parcourir des années d’histoire(s) et être témoin de l’évolution du lieu et de ses habitants. Partagez vos souvenirs ! Si vous avez des photos, anecdotes ou vidéos concernant l’histoire du quartier ou du bâtiment, envoyez-les à l’adresse mail concertation@cco-villeurbanne.org. Nous serons ravis de les découvrir, d’en parler avec vous et de les partager sur le blog si vous le souhaitez !     L’équipe CCO

« Racontez-nous ! » lors de l’Aventure Ordinaire

Présentation du projet autour de la maquette, panneaux explicatifs, recueil d’avis… tout était présent pour sensibiliser et informer les visiteurs lors de cette belle journée POP (portes ouvertes participatives). L’équipe, accompagnée de ses complices, les étudiants du master POLSOC de l’Université Jean Monet de Saint-Étienne, a parcouru les moindres recoins du festival pour aller à la rencontre des visiteurs les moins téméraires. Vous n’osez pas venir vous renseigner ? Aucun problème, nous sommes là pour vous faire participer !  Un panneau, deux questions, et l’écoute attentive de réponses surprenantes, drôles ou émouvantes mais toujours riches de sens ! Florilège de réponses... «  Une rencontre extra-ordinaire ? Racontez-nous ! » « Un guide en Amazonie: il avait une vision du monde très juste. Il parlait français alors qu'il n'avait jamais quitté son pays", Camille. « Il y a un chat dans la résidence où je vis. Il est là en plus des éducateurs et des résidents. C'est agréable, il est devenu le chat de la résidence, il s'est habitué à nous", résidente d’un centre d’hébergement. « Hier, j’ai rencontré un homme, assis, de passage à Lyon. On a parlé toute la nuit ; on était tous les deux dans une posture d'ouverture", jeune femme anonyme. «  Comment relier l’autre à soi(e) ? » « Par l’écoute et l’attention qu’on porte aux autres. », anonyme. « En sortant ses yeux du téléphone », Tanguy « Par le regard, un sourire qui part ! Comme l’objectif de mon appareil ! », photographe   L’objectif de cette animation était de recueillir de la matière sensible pour poursuivre la construction d’un projet qui soit au plus proche des préoccupations de ses futurs habitants et usagers. Les même questions avaient déjà été posées lors des Journées européennes du patrimoine, et ont permis d’alimenter notre connaissance des publics.

Mon édifice idéal à Mémoire Vive

Le festival Mémoire Vive a eu lieu lors d’une belle journée de printemps. En plus des spectacles et performances, le public venait s’installer confortablement dans les fauteuils du salon de rue pour découvrir le projet de l’Autre Soie. Cette fois-ci, notre objectif ? Réunir petits et grands autour de son quartier idéal ! Pour ce faire, la consigne était simple : chacun devait dessiner son immeuble « idéal » avec son rez-de-chaussée, son premier étage et son toit. Une fois dessiné, l’œuvre rejoignait les autres dans un classeur et ses 3 parties étaient séparées, comme dans un cadavre exquis. Facile alors de composer son propre immeuble avec les dessins de tous ! « Un pied d’immeuble avec une boulangerie… une façade toute de briques colorées et… tiens ! Un toit avec une piscine et pourquoi pas un tigre ! » Plus de 80 dessins sont récoltés, une centaine de personnes ont visité le salon de rue... une belle promesse pour la poursuite de la concertation !