L’ « Atelier Permanent », expérimenter pour mieux co-construire !

Dans le cadre du projet Home Silk Road financé par l'initiative UIA (FEDER, Union européenne), a été mis en place depuis le printemps dernier un "Atelier Permanent', qui réunit chaque dernier mercredi du mois riverains, voisins, occupants temporaires, travailleurs du quartier... bref, toutes les personnes intéressées, curieuses du projet de l'Autre Soie, ayant des idées à partager ! Quelques mois et 10 séances plus tard, l’atelier poursuit ses missions à l’Autre Soie avec toujours autant de dynamisme ! En plus du salon de rue, qui va à la rencontre des habitants dans le quartier, ce nouvel espace d’échange en expérimentation s’installe peu à peu dans le paysage participatif du quartier. Une concertation sur le long terme Partant d’un constat partagé entre riverains, associations locales et partenaires que la concertation est souvent trop tardive et ponctuelle dans les projets urbains, l’Atelier Permanent offre un nouvel espace de médiation et de co-construction sur le long terme avec les usagers (actuels et futurs) de l’Autre Soie, dès les phases préparatoires du projet. Au-delà de tous les projets culturels menés sur place (résidences, créations partagées, ateliers d’expression artistique…), il permet d’associer les publics tout au long de la démarche de construction du projet, de la préfiguration aux travaux. Les partenaires y sont également largement impliqués et interviennent en toute transparence dans ce nouvel espace d’échange. Des projets pour tous les goûts ! Lorsque certains s’attelleront à la lecture des plans ou documents cadres pour les architectes, d’autres préféreront créer un jardin partagé !... L’objectif étant de mobiliser un maximum, par des voies parfois très diverses. En 10 mois, les participants de l’atelier permanent ont travaillé sur divers sujets pour faire avancer le projet : - apport de modifications au CPAUPE, cahier des prescriptions architecturales, urbaines, paysagères et environnementales, le document de référence de l’architecte en chef qui cadre le travail des architectes sur chaque lot. - rédaction d’un rapport compilant des suggestions, en complément de ce cadre officiel, pour orienter les consultations envers les architectes. (à lire prochainement ici) - émission d’avis sur les projets des architectes pour les lots A et D. Cet avis a été porté en commission technique et au jury. - élaboration de critères de sélection des futures activités en accord avec les besoins du territoire et des riverains. - amorce d'une œuvre d'art collaborative autour de la valorisation du patrimoine du Carré de Soie. - mise en place d’un jardin partagé et chantiers de construction du jardin. Bien d’autres sujets sont aujourd’hui sur le feu, et seront portés par l’Atelier Permanent dans les mois à venir ! VENEZ VOUS AUSSI PARTICIPER !!! Tous les derniers mercredis du mois (sauf mention contraire), de 18h30 à 20h30 à l’Autre Soie, 24 rue Alfred de Musset. Plus d’informations auprès de Laurine Alfandari, chargée de concertation (CCO) 06 07 75 43 87 ou concertation@cco-villeurbanne.org  

Les CP de l’école Simone Veil à l’Autre Soie

9 avril 2019, 14h30. Dans le cadre des ateliers Ludopolis portés par Chic, de l'Archi !, les enfants de la classe de CP de l'éole voisine Simone Veil (Villeurbanne) nous ont rendu visite. Devenus experts sur les mutations du Carré de Soie grâce aux travaux qu'ils ont réalisé toute l'année, les élèves ont pu découvrir une partie du patrimoine architectural de leur quartier. Très curieux (et assez désemparés par ces grands espaces en friche !), ils nous ont questionné aussi bien sur le passé que sur les mutations à venir.   Et ils ne sont pas venus les mains vides ! Chacun d'entre eux a confectionné une cabane pour participer au projet Besoin de Toi(t), exposé lors du festival Mémoire Vive en mai 2019, en partenariat avec la biennale d'art brut Hors Normes.           De futurs artistes... et urbanistes ! Bravos à eux !  

Deux journées avec les gestionnaires d’immeuble

Voilà des personnes dont on entend peu la voix et qui pourtant ont un rôle essentiel dans la vie collective des quartiers… les gestionnaires d’immeuble ! Experts de terrain, grands connaisseurs des besoins et envies des résidents, ils ont eu un rôle central dans les ateliers de concertation qui ont eu lieu les 10 octobre et 27 novembre 2018 autour de l’aménagement des espaces extérieurs partagés. Lors de la première demie-journée de travail, nous avons visité plusieurs résidences en petits groupes. Gardiens et gestionnaires ont  été les guides des autres participants (parties prenantes) pour faire découvrir leur résidence : visite de site, explication des aménagements et animations mis en place, utilisation des espaces partagés par les résidents, problèmes quotidiens rencontrés…Cela a permis d’établir un état des lieux des bonnes pratiques en matière de gestion d’espaces partagés. Lors de la deuxième séance, des « experts » sur différents enjeux liés aux usages de la ville se sont mêlés au groupe: genres dans l’espace public, les jeux et les enfants en ville, prise en compte des troubles moteurs et psychiques… Par groupe de travail, l’objectif était de réfléchir aux aménagements des espaces extérieurs en fonction des divers usages qui en seront fait. Chacun a mis la main à la pâte pour concevoir des espaces Tout cela a été croqué par les architectes du collectif Pourquoi Pas !?, qui sont devenus dessinateurs publics le temps des ateliers et que nous remercions ! Les résultats de ces ateliers participatifs ont permis de nourrir le CPAUPE (cahier des prescriptions architectures, urbaines, paysagères et environnementales) produit par l’agence Dumetier Design, en charge du projet global du Carré de Soie.

« Racontez-nous ! » lors de l’Aventure Ordinaire

Présentation du projet autour de la maquette, panneaux explicatifs, recueil d’avis… tout était présent pour sensibiliser et informer les visiteurs lors de cette belle journée POP (portes ouvertes participatives). L’équipe, accompagnée de ses complices, les étudiants du master POLSOC de l’Université Jean Monet de Saint-Étienne, a parcouru les moindres recoins du festival pour aller à la rencontre des visiteurs les moins téméraires. Vous n’osez pas venir vous renseigner ? Aucun problème, nous sommes là pour vous faire participer !  Un panneau, deux questions, et l’écoute attentive de réponses surprenantes, drôles ou émouvantes mais toujours riches de sens ! Florilège de réponses... «  Une rencontre extra-ordinaire ? Racontez-nous ! » « Un guide en Amazonie: il avait une vision du monde très juste. Il parlait français alors qu'il n'avait jamais quitté son pays", Camille. « Il y a un chat dans la résidence où je vis. Il est là en plus des éducateurs et des résidents. C'est agréable, il est devenu le chat de la résidence, il s'est habitué à nous", résidente d’un centre d’hébergement. « Hier, j’ai rencontré un homme, assis, de passage à Lyon. On a parlé toute la nuit ; on était tous les deux dans une posture d'ouverture", jeune femme anonyme. «  Comment relier l’autre à soi(e) ? » « Par l’écoute et l’attention qu’on porte aux autres. », anonyme. « En sortant ses yeux du téléphone », Tanguy « Par le regard, un sourire qui part ! Comme l’objectif de mon appareil ! », photographe   L’objectif de cette animation était de recueillir de la matière sensible pour poursuivre la construction d’un projet qui soit au plus proche des préoccupations de ses futurs habitants et usagers. Les même questions avaient déjà été posées lors des Journées européennes du patrimoine, et ont permis d’alimenter notre connaissance des publics.

Mon édifice idéal à Mémoire Vive

Le festival Mémoire Vive a eu lieu lors d’une belle journée de printemps. En plus des spectacles et performances, le public venait s’installer confortablement dans les fauteuils du salon de rue pour découvrir le projet de l’Autre Soie. Cette fois-ci, notre objectif ? Réunir petits et grands autour de son quartier idéal ! Pour ce faire, la consigne était simple : chacun devait dessiner son immeuble « idéal » avec son rez-de-chaussée, son premier étage et son toit. Une fois dessiné, l’œuvre rejoignait les autres dans un classeur et ses 3 parties étaient séparées, comme dans un cadavre exquis. Facile alors de composer son propre immeuble avec les dessins de tous ! « Un pied d’immeuble avec une boulangerie… une façade toute de briques colorées et… tiens ! Un toit avec une piscine et pourquoi pas un tigre ! » Plus de 80 dessins sont récoltés, une centaine de personnes ont visité le salon de rue... une belle promesse pour la poursuite de la concertation !