< Retour aux articles

Article posté le .

Mon édifice idéal à Mémoire Vive

Le festival Mémoire Vive a eu lieu lors d’une belle journée de printemps. En plus des spectacles et performances, le public venait s’installer confortablement dans les fauteuils du salon de rue pour découvrir le projet de l’Autre Soie.

Cette fois-ci, notre objectif ? Réunir petits et grands autour de son quartier idéal ! Pour ce faire, la consigne était simple : chacun devait dessiner son immeuble « idéal » avec son rez-de-chaussée, son premier étage et son toit. Une fois dessiné, l’œuvre rejoignait les autres dans un classeur et ses 3 parties étaient séparées, comme dans un cadavre exquis. Facile alors de composer son propre immeuble avec les dessins de tous !

« Un pied d’immeuble avec une boulangerie… une façade toute de briques colorées et… tiens ! Un toit avec une piscine et pourquoi pas un tigre ! »

Plus de 80 dessins sont récoltés, une centaine de personnes ont visité le salon de rue… une belle promesse pour la poursuite de la concertation !

Article en lien :

Deux journées avec les gestionnaires d’immeuble

Voilà des personnes dont on entend peu la voix et qui pourtant ont un rôle essentiel dans la vie collective des quartiers… les gestionnaires d’immeuble ! Experts de terrain, grands connaisseurs des besoins et envies des résidents, ils ont eu un rôle central dans les ateliers de concertation qui ont eu lieu les 10 octobre et 27 novembre 2018 autour de l’aménagement des espaces extérieurs partagés. Lors de la première demie-journée de travail, nous avons visité plusieurs résidences en petits groupes. Gardiens et gestionnaires ont  été les guides des autres participants (parties prenantes) pour faire découvrir leur résidence : visite de site, explication des aménagements et animations mis en place, utilisation des espaces partagés par les résidents, problèmes quotidiens rencontrés…Cela a permis d’établir un état des lieux des bonnes pratiques en matière de gestion d’espaces partagés. Lors de la deuxième séance, des « experts » sur différents enjeux liés aux usages de la ville se sont mêlés au groupe: genres dans l’espace public, les jeux et les enfants en ville, prise en compte des troubles moteurs et psychiques… Par groupe de travail, l’objectif était de réfléchir aux aménagements des espaces extérieurs en fonction des divers usages qui en seront fait. Chacun a mis la main à la pâte pour concevoir des espaces Tout cela a été croqué par les architectes du collectif Pourquoi Pas !?, qui sont devenus dessinateurs publics le temps des ateliers et que nous remercions ! Les résultats de ces ateliers participatifs ont permis de nourrir le CPAUPE (cahier des prescriptions architectures, urbaines, paysagères et environnementales) produit par l’agence Dumetier Design, en charge du projet global du Carré de Soie.

Votre avis nous intéresse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.