< Retour aux articles

Article posté le .

« Palimpseste, la fabrique de l’urbain », une année bouillonnante !

Le CCO a initié fin 2016 la démarche pluridisciplinaire Palimpseste, la fabrique de l’urbain. L’objectif ? Saisir les transformations urbaines et humaines majeures qui vont traverser le site, l’impact de l’arrivée progressive du projet sur la fabrication de la ville inclusive que nous cherchons à tisser. Le travail de recherche-action (2017-2025) se divise en plusieurs actes correspondant aux évolutions majeures du paysage habité de l’Autre Soie. L’acte I (2016-2018) a correspondu à la durée de vie du CAO (Centre d’accueil et d’orientation) et a souligné les rapports au territoire en situation de migration, de transit mais aussi les traces, ou absence de traces laissées par les différentes vagues de migration dans le quartier. L’acte II a débuté avec l’occupation temporaire. Nous y questionnons les multiples visages de ce territoire en mutation, les histoires et mémoires qui y sont attachées et les rapports de voisinages qui ne cessent de se construire avec l’arrivée de nouveaux acteurs…

 

Retour sur l’année 2019-2020 !

Pour la deuxième année consécutive, les étudiants de 3e année d’Anthropologie de l’Université Lyon II nous ont accompagnés pour animer le blog Palimpseste, témoigner de leurs observations et découvertes autour des transformations du quartier du Carré de Soie.

Munis de leurs ordinateurs, carnets à dessin et dictaphones, certains ont parcourus de long en large le quartier à la rencontre d’histoires singulières et collectives qui définissent ce qu’est ce quartier.  D’autres se sont penchés sur les questions patrimoniales, en participant au projet Alentours, dont nous parlerons plus tard… Tout leur travail vient nourrir leur projet final de création de balades sensibles et sensorielles commentées.

Découvrez leurs articles ici !

Palimpseste, ce sont aussi des projets artistiques !

Alentours, donc. Un projet en construction mené par Magalie Rastello, artiste designer. Une invitation à inscrire l’Autre Soie au sein du territoire plus large du Carré de Soie, à faire le lien avec le patrimoine industriel et naturel local. A terme, un ensemble de carreaux de céramiques avec images et textes disséminés pour nous proposer de cheminer, de parcourir le territoire, d’aller à sa découverte.

 

Au coeur du bâtiment, découvrez Au nord du futur, portée par les artistes en résidence Fabien Pinaroli et David Wolle : une frise chronologique filant du XIXe siècle à aujourd’hui. Parcourez-la, explorez-la dans un temps matérialisé à travers des créations plastiques, des objets-symboles qui ont marqué notre existence et notre rapport au quartier.

Au Nord du futur se veut un projet expérimental partant de nous et de nos expériences pour raconter la Soie et écrire des histoires à la fois individuelles et communes.

 

 

Les oeuvres numériques Space Dances, de la compagnie de danse Natacha Paquignon et Mule, des artistes ESCIF et n3m3da s’exposent ! Sur vos tablettes ou vos smartphones, l’oeuvre conserve une trace de notre passage, ou au contraire la rend éphémère, fugace !  Deux façons de faire de la réalité virtuelle un nouvel espace d’expérimentation et de création.

 

 

 

 

La recherche, dans tout ça ?

Un comité scientifique et des chercheurs associés travaillent activement sur le sujet, apportant leur expertise et leur point de vue sur les transformations en train de se faire. C’est le cas de Thomas Arnera (doctorant en sociologie) qui, en collaboration avec le CCO, travaille sur les archives et leurs traces dans des lieux temporaires. Chacun a sûrement pu le croiser à de nombreuses reprises au cours de l’année !

Découvrez Memento plus en détail ici 

Les pérégrinations scientifiques (la ville en marchant) ont eu lieu lors de l’Aventure Ordinaire, pour faire remuer nos méninges et nous ouvrir au monde de la réflexion…

 

Et après ?

Cette année 2020 marque la fin de l’acte II. L’acte III débutera en octobre prochain, lors de la fermeture de l’occupation temporaire et du début des travaux. “Le chantier” est une nouvelle phase qui impactera fortement le paysage habité, bouleversera les usages et le quotidien de tous : habitants, travailleurs… et même peut-être la faune et la flore ! Les questions d’économie circulaire seront centrales. Dès cet été, un appel à projet est lancé auprès d’artistes pour la réalisation d’oeuvres-témoin qui permettront de partager la mémoire des personnes et des lieux à partir de matériaux de réemploi récoltés sur le chantier.

Le début, donc, de nouveaux questionnements…

 

Palimpseste se construit avec vous !

Alors n’hésitez plus à jeter un coup d’oeil au blog et à vous en emparer ! Vous pourrez parcourir des années d’histoire(s) et être témoin de l’évolution du lieu et de ses habitants.

Partagez vos souvenirs ! Si vous avez des photos, anecdotes ou vidéos concernant l’histoire du quartier ou du bâtiment, envoyez-les à l’adresse mail concertation@cco-villeurbanne.org. Nous serons ravis de les découvrir, d’en parler avec vous et de les partager sur le blog si vous le souhaitez !

 

 

L’équipe CCO

Article en lien :

VURPAS Architectes et Atelier d’architecture Face À, lauréats de la consultation pour le lot D du projet l’Autre Soie

L’équipe d’architectes VURPAS Architectes et Atelier d’architecture Face À vont réaliser le projet mixte de logements, bureaux, salle de spectacle du lot D de l’Autre Soie. Le lot D se situe à l’extrémité Ouest du projet l’Autre Soie. La structure urbaine va être reconstituée le long de la rue Alfred de Musset, via des alignements et des gabarits de bâtiments permettant à la fois de redéfinir la rue mais aussi d’intégrer le patrimoine dans le contexte. La transition avec le parc au sud s’effectue par des percées visuelles de la rue vers le sud. La programmation du lot D sera la suivante : 55 logements en accession sociale sécurisée une salle de spectacle de 1.100 places, une salle de danse, un studio de création numérique, une pépinière d’entreprises, des locaux techniques, logistiques et administratifs des bureaux des ateliers d’adaptation à la vie active gérés par ALYNEA tiers lieu La présence d’un programme moteur qu’est la salle de spectacle du CCO va être un des enjeux du lot. En plus de cette salle de spectacle de 1.100 places les locaux du CCO accueilleront une salle de danse, un studio de création numérique, une pépinière d’entreprises, des locaux techniques, logistiques et administratifs. L’équipe d’architectes propose de disposer chaque élément sur le site de façon à bénéficier des vues, d’un bon ensoleillement, d’une relation étroite avec la ville, la cour et le parc, sans en priver ses voisins. Le geste architectural du projet se lit dans le vide et non dans le bâti. Ici, c’est le vide qui rassemble. La grande cour centrale, par laquelle on rentre, dans laquelle on s’active, on se réunit, on s’invite… C’est un cœur vivant à l’image des cours anciennes où les ateliers côtoient les halls. C’est un espace de liberté et d’appropriation plutôt que de représentation. Maître d’ouvrage : RHONE SAONE HABITAT - Dossier de presse concours Architectes : VURPAS architectes et Atelier d’architecture Face À    

Votre avis nous intéresse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.