< Retour aux articles

Article posté le .

« Racontez-nous ! » lors de l’Aventure Ordinaire

Présentation du projet autour de la maquette, panneaux explicatifs, recueil d’avis… tout était présent pour sensibiliser et informer les visiteurs lors de cette belle journée POP (portes ouvertes participatives). L’équipe, accompagnée de ses complices, les étudiants du master POLSOC de l’Université Jean Monet de Saint-Étienne, a parcouru les moindres recoins du festival pour aller à la rencontre des visiteurs les moins téméraires. Vous n’osez pas venir vous renseigner ? Aucun problème, nous sommes là pour vous faire participer !  Un panneau, deux questions, et l’écoute attentive de réponses surprenantes, drôles ou émouvantes mais toujours riches de sens ! Florilège de réponses…

«  Une rencontre extra-ordinaire ? Racontez-nous ! »

« Un guide en Amazonie: il avait une vision du monde très juste. Il parlait français alors qu’il n’avait jamais quitté son pays », Camille.

« Il y a un chat dans la résidence où je vis. Il est là en plus des éducateurs et des résidents. C’est agréable, il est devenu le chat de la résidence, il s’est habitué à nous », résidente d’un centre d’hébergement.

« Hier, j’ai rencontré un homme, assis, de passage à Lyon. On a parlé toute la nuit ; on était tous les deux dans une posture d’ouverture », jeune femme anonyme.

«  Comment relier l’autre à soi(e) ? »

« Par l’écoute et l’attention qu’on porte aux autres. », anonyme.

« En sortant ses yeux du téléphone », Tanguy

« Par le regard, un sourire qui part ! Comme l’objectif de mon appareil ! », photographe

 

L’objectif de cette animation était de recueillir de la matière sensible pour poursuivre la construction d’un projet qui soit au plus proche des préoccupations de ses futurs habitants et usagers.

Les même questions avaient déjà été posées lors des Journées européennes du patrimoine, et ont permis d’alimenter notre connaissance des publics.

Article en lien :

Votre avis nous intéresse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.